Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Une enquête entre Troyes et le Barsuraubois

Publié le vendredi 14 juin 2013 à 10H11

Bar-sur-Aube - Dans L'Aube d'un privé, le détective Rouque, le héros récurrent de l'auteur baralbin Dominique Edler, mène l'enquête entre Troyes et le Barsuraubois.

Le détective Rouque est de retour. Et cette fois, il a un tueur aux trousses. Il aura cinq jours pour sauver sa peau et découvrir qui est à l'origine de la machination. Une nouvelle fois, Dominique Edler a choisi des lieux familiers aux Troyens et aux Baralbins pour dérouler le troisième opus des enquêtes du détective Rouque.

Au fil de l'enquête, on s'assoit à la terrasse du café le Saint-Pierre à Bar-sur-Aube, un personnage évoque la Pomme d'or, le détective décrit le bâtiment d'un office notarial qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui de Bar-sur-Aube… "Ce troisième opus devait se passer du côté de Chinon, toujours dans les vignes. Mais mon éditeur m'a conseillé de laisser mon personnage dans l'Aube", indique Dominique Edler.

Avec ce troisième ouvrage, il poursuit l'histoire qui s'écrit depuis sa rencontre fortuite avec le libraire chaumontais Francis Zahnd. "En fait Francis Zahnd est aussi éditeur. Il voulait lancer une collection de polars. Je lui ai proposé mon manuscrit et c'était parti! J'ai eu beaucoup de chance", assure Dominique Edler, qui écrivait déjà depuis une trentaine d'années sans vraiment chercher à se faire éditer.

Son premier roman, "Un privé en Champagne" tiré à 700 exemplaires, est épuisé, le second, "Un privé en montagne" en prend le chemin. Le troisième vient de sortir et le quatrième devrait être publié en octobre. "On avait prévu un rythme de parution annuel. Comme ça a l'air de bien fonctionner, on accélère", sourit-il.

Science-fiction, nouvelles, récit historique…

Dans le même temps pourrait paraître un roman de science- fiction. "J'ai commencé à écrire dans les années 1976 ou 1977 une nouvelle d'une cinquantaine de pages sur un mousquetaire qu'on tentait d'assassiner et qui se retrouvait projeté dans le XXIIe siècle suite à un mauvais coup sur la tête! Quelques années plus tard, les Visiteurs sont sortis. J'ai abandonné. Puis j'y suis revenu plus récemment. Je l'ai fait lire à des copains. Ça leur a bien plu", indique-t-il.

Dominique Edler fourmille de projets. "Si le troisième et le bouquin de science-fiction fonctionnent bien, je pense faire éditer un recueil de nouvelles", assure-t-il. Un autre projet lui tient à cœur : le récit par son grand-père de la guerre 14-18. "Pendant très longtemps il n'en a pas parlé. Puis un jour, alors qu'il devait avoir 90 ans, il a dû avoir envie de se libérer, nous - ses enfants et petits-enfants - avons réalisé une sorte d'interview. J'avais tout enregistré sur cassette À l'occasion du centenaire du début de la Première Guerre mondiale, j'aimerais livrer ce témoignage. Sans en changer une virgule", indique Dominique Edler.

 

Pratique

Dominique Edler dédicacera L'Aube d'un privé samedi 15 juin à la maison de la Presse de Bar-sur-Aube.

Mathieu GIBET

Partager cette page

Repost 0